Rareté des pluies: Quand la sècheresse frappe à la porte de la région de Kayes

Sene Kunafoni

Par correspondance, le dimanche 18 aout 2019 M. Cheickné Marietou DOUCOURE, 1er Vice-président de la Chambre Locale d’Agriculture de Yelimané a affirmé la présence de la sécheresse dans la région de Kayes, principalement dans le cercle de Yelimané qui n’a eu que 4 pluies depuis l’annonce de l’hivernage 2019.
Selon M. DOUCOURE du 01 au 16 juillet 2019 il n’a plu à Yelimané et environs que 3 fois et que seulement une d’entre ces pluies a atteint 37 millimètre de pluie. Depuis le 16 juillet aucune pluie jusqu’au dimanche 18 aout dernier, il y a eu une pluie de 7 millimètre et cela a trouvé que toutes les semences faites étaient déjà pourries à cause du manque de pluie.
A en croire le 1er Vice-président DOUCOURE au-delà des semences, il est même impossible de voir de l’herbe pour la nourriture des animaux. Cependant, en plus des agriculteurs les éleveurs sont confrontés au même problème. A cet effet, il affirme que la quasi-totalité des éleveurs sont obligés de transhumer vers Kegneba et Bafoulabe dans le dessein de nourrir leurs cheptels. « Sauf le cercle de Diema, moins touché par le fléau sinon le cercle de NIORO est également gravement touche par le même problème », affirme le Président DOUCOURE.
Pour M. Dadio Konaré, Président de l’ONG ADR ainsi que bon nombre d’acteurs agricoles du cercle de Yelimane dont: M. Samba Manika Doucouré, paysan et non moins responsable de la jeunesse de Gory; M. Daman Sacko, paysan à Krémis, affirment que la situation de la campagne est très inquiétante. Selon les témoignages émanant de ces personnes il serait très utile et même nécessaire de faire recours au système de résilience tel que le BCER (Bassin de Canalisation des Eaux de Ruissèlement), face à la sécheresse ayant déjà frappé la porte de la région de Kayes. Avec le BCER il serait possible, avec les quelques pluies, de conserver quelques litres d’eau ne serait-ce que pour les cheptels.
Dognoume DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Tabaski 2019 : Le Ministère de l'Agriculture présente ses vœux à l'ensemble des acteurs du secteur agricole

Un moment festif mis à profit par le ministre Moulaye Ahmed BOUBACAR. Il a rappelé l’importance du secteur agricole dans l’économie du Mali tout en affirmant que le secteur emploie 80% de la population et se doit de nourrir toute la population malienne et les étrangers. Parlant du démarrage de […]