Comité Central SNESUP de l’Institut d’Economie Rurale : Karim SIDIBE élu Secrétaire Général du bureau de Coordination

Sene Kunafoni

Dans le souci d’authentifier ses structures de base, de créer et renforcer la capacité et de chercher de nouveaux adhérents, le Comité Central SNESUP de l’IER a procédé à la mise en place d’un bureau de Coordination des comités de 13 membres lors de sa toute première Assemblée Générale Constitutive. C’était le jeudi 22 août 2019 dans la salle de conférence de l’IER en présence de tous les secrétaires généraux des 7 différents comités à travers le Mali (Bamako, Gao, Ségou, Kayes etc…)

Dans son discours de bienvenue, le doyen de l’IER, Dr Lassine TOURÉ a témoigné que c’est avec un honneur et immense plaisir que l’IER reçoit cette première Assemblée des Comites SNESUP en son sein. Avant de remercier les participants et leurs souhaiter la bienvenue, il a rassuré qu’il ne manquera pas d’apporter sa modeste contribution à toutes actions que l’Assemblée aura à décider pour la bonne marche des activités. D’ajouter que la sécurité d’emploi, garantir une bonne carrière et assurer un bon rendement aux travailleurs dans la solidarité et la loyauté demeure la conviction du comité central SNESUP l’IER. Il a réitéré ses sincères remerciements aux membres de la commission d’organisation qui n’ont ménagé aucun effort pour la réalisation de cette rencontre inédite.
Tout en invitant les militants à plus d’engagement dans la solidarité et l’entente afin de créer un avenir meilleur aux travailleurs, il a déclaré ouverte, la première Assemblé Générale Constitutive des Comités SNESUP de l’Institut d’Economie Rurale.

A l’issue des activités l’assemblée a désigné M. Karim SIDIBE Secrétaire General à la tête d’un bureau de 13 membres.

Prenant la parole, le tout nouveau Secrétaire General a témoigné sa gratitude à l’endroit de ses paires pour avoir porté leur confiance sur sa modeste personne. A cet effet, il a exhorté ses camarades militants à l’union sacrée autour lui à fin de relever les défis. Ainsi il a rappelé qu’au paravent, les comités SNESUP de l’IER ont été renouvelés suite à l’épuisement de leur mandat. « Celui de Sotuba a connu un renouvellement clandestin le 24 novembre 2018. A la demande des militants, il a été dissout et renouvelé le 05 août 2019 par une Assemblée de comité pour faute de légitimité et de gestion jugé catastrophique », dit-il.

Partant de l’organisation administrative de l’Institut d’Economie Rurale, composé de centres de recherche sur l’ensemble du territoire national, il a évoqué que considérant l’article 8 alinéa 2 des statuts, les comités de base jouissent de l’autonomie d’action en matière de revendication et de doléances qui leur sont spécifiques. D’ajouter qu’ils sont tenus d’informer le CEN à l’ avance pour une harmonisation de l’action syndicale. Cependant il a déploré le fait que, par avis publié le 02 août 2019, le SG-CEN a affirmé que les comités mis en place dans ces conditions ne seront jamais reconnus par son bureau. Toute chose qui met le Comité Central SNESUP IER entre une légitimité confirmée par les militants et une illégalité affirmé par les hauts responsables du SNESUP, martèle le Secrétaire General tout en réitérant que l’Assemblée Générale demeure souveraine.

« Loin de là, nous ne sommes pas là parce que nous voulons organiser une rébellion, mais pour assurer un meilleur cadre de travail pour les militants du syndicat », indique-t-il. Ainsi, il a rappelé que l’union des efforts pour ne pas aller en rang dispersé demeure un défi pour le SNESUP pour la bonne marche des luttes qu’il mène. Ainsi il a rassuré le président du comité exécutif que tous les militants au niveau de l’IER demeurent engagés dans ce sens pour l’intérêt collectif.
Pour finir le nouveau Secrétaire General a indiqué que les objectifs spécifiques du bureau de coordination sont entre autres l’authentification des structures de base ; la création et le renforcement de sa capacité ainsi que la recherche de nouveaux adhérents à travers une stratégie de restauration et de renforcement des liens de collaboration entre l’administration de l’IER, le Bureau de la Coordination des Comités et les militants.
Dognoume DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Rareté des pluies: Quand la sècheresse frappe à la porte de la région de Kayes

Par correspondance, le dimanche 18 aout 2019 M. Cheickné Marietou DOUCOURE, 1er Vice-président de la Chambre Locale d’Agriculture de Yelimané a affirmé la présence de la sécheresse dans la région de Kayes, principalement dans le cercle de Yelimané qui n’a eu que 4 pluies depuis l’annonce de l’hivernage 2019. Selon […]